En art, comme en cuisine, j'aime la simplicité
Erik Satie

MES PETITS SUCCES

Tout l'inverse de la recette ou vous vous dites...trop compliqué, trop long, trop d'ingrédients introuvables etc...
Simplicité, rapidité, et un effet boeuf garanti.

mardi 13 mai 2008

L'arme fatale


Coucou me revoilou! le soleil m'a ressuscité et je refais surface avec l' envie irrésistible de ranger mes cocottes, mes moules à gratin et autres plats à tajine, de tourner le dos à l'hiver pour dégainer enfin mes armes fatales annonciatrices de recettes estivales.

Ma trancheuse, et ma plancha! grâce auxquelles je décline les carpaccios et les grillades à l'infini, garants d'une cuisine, diététiquement correcte............ en prévision de l'épreuve incontournable du maillot. Les + 7 kil annoncés dans mes précédents billets (transformés en 9 à la dernière pesée de la bête au 1 er jour du printemps),et qui vous passionnent tous, me font cette année hésiter entre 2 options,

La première : investir dans le dernier modèle Erès sensé me gainer le ventre, me gommer les hanches, le cul, bomber ma poitrine nouvellement généreuse et finalement convaincre mon husband que les rondeurs me vont à ravir et que sa libido décuplée n'a rien à voir avec le retour des beaux jours, mais bien avec ma silhouette "tout pareil" que les starlettes décolorées des années 50 qu'il affectionne tant! Option à 300 euros .... de quoi financer un AR à Paris pour mon prochain stage macaron chez Lenôtre. (Toujours rien trouvé à Genève)

Deuxième option, renouer avec mon pote Dukan et ouvrir dans mon blog une rubrique toute dédiée à ce gourou du régime protéiné. Me priver de fruits pendant des semaines, me gaver d'oeufs durs, de fromage blanc plâtreux, d'escalopes de poulet qu'on ose appeler suprêmes, de poissons pochés insipides, de vinaigrette à base de paraffine dont l'effet laxatif réduit vos journée d'un tiers, celui là même que vous passez aux gog à vous purger de cette bouffe infâme, à feuilleter vos revues culinaires qui vous narguent en ventant les vertus de l'huile d'olive, à méditer sur l'injustice génétique...

Je me donne 2 jours pour le choix de l'option, enfin plutôt 3, car vendredi c'est mon anniversaire, et planter des bougies dans un yaourt Taillefine, j'en pleure d'avance.

Aucun commentaire:

Ca tourne à l'obsession