En art, comme en cuisine, j'aime la simplicité
Erik Satie

MES PETITS SUCCES

Tout l'inverse de la recette ou vous vous dites...trop compliqué, trop long, trop d'ingrédients introuvables etc...
Simplicité, rapidité, et un effet boeuf garanti.

mercredi 16 janvier 2008

Un Siphon font font... mes joujoux

Mam a cédé à mes caprices, après la cocotte Staub il y a deux ans, elle s'est résignée cette année encore, à satisfaire ma dévorante envie de tester la cuisine moléculaire, mis à l'honneur par El Bulli, et, ou officie le pape de l'émulsion, Ferran Adrià, .
Un siphon! l'outil qu'il me fallait et qui patiente depuis vendredi dernier en attendant que je dégotte la recette qui saura me faire saliver à la lecture des ingrédients ou la vue d'une jolie photo.


Un siphon font font font 3 petits tours et puis s'en vont, un peu déçue par les recettes glanées sur la Toile je m'en vais m'offrir 2 petits livres recensant une belle sélection de mousses, espumas etc... à tester* dès vendredi auprès d'une petite 10zaines de cobayes, toutes déjà acquises à ma cause, pas une qui va oser me dire que le gaz dans l'asperge, c'est dègu!, je teste et vous livre mes impressions. En tout cas, chez moi vous n'attendrez pas une année , je prends toutes les réservations...et régale à l'oeuil!...et c'est bien pour ça qu'aucune n'aura la franchise de la critique.
Quant à mon nouveau gourou Adrià, ses performances chimico-culinaires d'avant garde font de sa table une aventure pour laquelle il vous faudra patienter une année.
* J'ai pas pu attendre vendredi pour tenter l'expérience et risquer de perdre 10 copines, alors c'est seule que je me suis pâmée avec ma chantilly d'asperges (testée hier au retour de la FNAC, mes deux investissements sous le bras.)Intéressant, dans la texture, goût de crème un peu trop prononcé, à rectifier donc!

1 commentaire:

la boys band ! a dit…

hey! marre de prendre 3kg dès que je viens grailler chez toi!!!! fais gaffe! te vanges pas sur ma faiblesse devant tes préparations, qui me rendent.....dingues!!!!jé finalement + tellement envie de rentrer à la capitale....

Ca tourne à l'obsession